header image

Archive for ALEX THOMSON / HUGO BOSS

Le cabinet VPLP et Guillaume Verdier travaillent actuellement sur la nouvelle génération de monocoques de 60 pieds IMOCA en vue du Vendée Globe 2016-17. Comme nous l’avons déjà écrit, pas moins de cinq bateaux sont actuellement en construction pour des mises à l’eau qui s’échelonneront de janvier à juillet 2015. La première mise à l’eau est donc prévue dès janvier prochain : il s’agira du nouveau Safran de Morgan Lagravière. Suivront le Banque Populaire d’Armel Le Cléac’h (en mars), le Edmond de Rothschild de Sébastien Josse (en mai), le Hugo Boss d’Alex Thomson (en juin) et le Saint-Michel Virbac de Jean-Pierre Dick (en juillet). Les cinq prototypes devraient se confronter pour la première fois à l’occasion de la prochaine Transat Jacques Vabre, en novembre 2015. En attendant bien sûr de se retrouver autour du monde, lors du Vendée Globe 2016-17.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/25/alex-thomson.html

under: ALEX THOMSON / HUGO BOSS

Il nous avait déjà surpris il y a deux ans en se mettant debout sur la quille de son bateau en navigation. A Cadix, Alex Thomson vient de faire encore plus fort : une montée pour le moins spectaculaire… en tête de mât de son 60 pieds IMOCA Hugo Boss – sans s’assurer ! Troisième du dernier Vendée Globe après 80 jours de mer, le skipper britannique n’a pas failli à sa réputation de casse-cou en plongeant du haut de son mat. Retour sur ce pari fou.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/25/alex-thomson.html

under: ALEX THOMSON / HUGO BOSS

Revivez les moments forts du mercredi 30 janvier, 82e jour de course sur le Vendée Globe 2012-13, marqué par l’arrivée d’Alex Thomson.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/25/alex-thomson.html

under: ALEX THOMSON / HUGO BOSS

Retrouvez les réponses qu’Alex Thomson a faites aux questions des journalistes lors de sa conférence de presse mercredi matin, après avoir pris la troisième place du Vendée Globe 2012-2013.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/25/alex-thomson.html

under: ALEX THOMSON / HUGO BOSS

Sur le podium et devant un large public, Alex Thomson a déclaré son amour pour le Vendée Globe. Le skipper d’Hugo Boss a également rendu hommage à sa famille et à l’ensemble de son équipe technique.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/25/alex-thomson.html

under: ALEX THOMSON / HUGO BOSS

Alex Thomson a franchi mercredi matin la ligne d’arrivée du Vendée Globe à 08h 25mn 43s, heure française. Il finit à 2 jours 17 heures et 07 minutes de François Gabart.

Son temps de course est de 80j 19h 23mn 43s. Sa vitesse moyenne sur le parcours aura été de 12,6 nœuds. Il aura parcouru 28 022 milles sur l’eau à la vitesse moyenne de 14,4 nœuds. Rappel : la distance théorique du parcours était de 24 394 milles.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/25/alex-thomson.html

under: ALEX THOMSON / HUGO BOSS

« Soutenu » par Alex Thomson depuis vendredi – le skipper britannique a modifié sa trajectoire pour rester aux côtés du navigateur français dont le bateau progresse sans quille – Jean-Pierre Dick a tenu à remercier son acolyte d’Hugo Boss.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/25/alex-thomson.html

under: ALEX THOMSON / HUGO BOSS

Revivez le live du Vendée Globe de vendredi avec François Gabart, Jean-Pierre Dick, Bertrand de Broc et Alex Thomson, ainsi que Luc Sonor (ancien footballeur international) et Frédéric Plisson (journaliste Infosport +), invités en plateau.
English version starts at 30:05.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/25/alex-thomson.html

under: ALEX THOMSON / HUGO BOSS

Mon choix d’une trajectoire bien plus à l’ouest que les trois bateaux devant moi a payé et je suis désormais en troisième position. C’est une formidable nouvelle, particulièrement à ce moment-ci de la course, mais je n’oublie pas qu’il me reste encore 5000 milles de course. Je dois rester concentré sur ma course et il ne faut pas que cette possibilité de finir sur le podium me déconcentre. Mon but actuel, et mon but depuis le début du Vendée Globe, c’est de terminer la course. Après ça, tout le reste serait du bonus.

Mes choix e trajectoire sont plutôt standards, je passe à l’ouest du front quasi-permanent qui part de Rio et qui s’étend au sud-ouest. Cette stratégie comporte des avantages et des risques. L’avantage, c’est que quand je traverserai ce front, je serai proche du centre d’une zone de basse pression, ce qui veut dire que j’espère ne pas subir les vents faibles trop longtemps. Dans les 36 heures qui suivront mon passage dans le front, les prévisions montrent que le vent va tourner, ce qui devrait me permettre de virer au nord. En gros, je ferai moins de chemin que les trois leaders.

L’inconvénient, en revanche, c’est que les modèles météo ne sont jamais très précis en ce qui concerne les vents proches des fronts. En fait, il n’est pas impossible qu’il y ait un peu de pétole quand je traverserai le front. Mais les trois bateaux de tête, qui sont plus à l’est, auront un meilleur angle d’approche du pot-au-noir et une plus grande vitesse. Mais ma situation présente plus d’avantages que d’inconvénients. 

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/25/alex-thomson.html

under: ALEX THOMSON / HUGO BOSS

Tout va bien à bord d’HUGO BOSS, c’est un bon bateau. Au niveau des conditions, ces dernières 24 heures j’          ai eu des hauts et des bas : pas mal d'activité nuageuse pendant la journée et la nuit, des vents de 6 à 21 nœuds… C’est très changeant et le bateau a exigé beaucoup d'attention pour pouvoir maintenir le cap.

Le générateur hydraulique remarche bien et je suis très soulagé car cela signifie que je peux poursuivre avec ma haute consommation électrique ! Elle n’est pas si excessive que ça, mais sans hydrogénérateur je devrais me contenter d’un minimum absolu d’énergie. L’ordinateur devrait donc être éteint la plupart du temps, tout comme les téléphones, les antennes de communication, l'iPad, etc. Je me sentirais alors bien seul sur mon bateau pour les 10 semaines à venir et je n’en ai pas du tout envie !

Tôt ce matin j’ai été témoin de l’incident de PRB. Il a frappé une bouée d'amarrage métallique qui a endommagé la coque et la partie du gréement. Il a immédiatement donné à tout le monde la position de la bouée. Ca m’a beaucoup aidé car je suis passé à 5 milles de lui. La probabilité que quelque chose comme ça se passe est minuscule, il est très, très malchanceux. J'espère qu'il peut envisager quelques réparations, mais à la vue des photos, ses chances de finir la course me semblent compromises…

Je continue pour ma part de regarder en avant, j'arrive dans l'océan du sud. Ces derniers jours, les deux prévisions météorologiques que j’ai regardées se sont montrées tout à fait correctes, même une semaine à l’avance. Ca vous donne une certaine confiance. Maintenant, la météo va radicalement changer, ça va être intéressant de voir comment cela va tourner. Cette partie de la course est très importante, elle ressemble à une autoroute et dès que vous êtes dessus, vous vous déplacez si vite qu’il est très difficile de se rapprocher significativement vers la tête de la flotte. Il y a des exceptions bien sûr, mais normalement « les riches deviennent encore plus riches ». C’est l’occasion pour les bateaux de devant de s’échapper encore un peu plus.

 

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/25/alex-thomson.html

under: ALEX THOMSON / HUGO BOSS

Older Posts »

Categories