header image

Archive for SAMANTHA DAVIES / Savéol

Ils n’ont pas attendu le départ du huitième Vendée Globe, le 6 novembre 2016, pour s’élancer autour du monde. Plusieurs candidats déclarés à l’Everest des mers sont ainsi engagés dans la Barcelona World Race (en double) et la Volvo Ocean Race (en équipage). Et ils s’en sortent plutôt bien. Faisons le point.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/7/samantha-davies.html

under: SAMANTHA DAVIES / Savéol

Contrainte à l’abandon suite au démâtage de son monocoque le 15 novembre dernier au large de Madère, Sam a entrepris de ramener elle-même son Savéol à bon port en France. Elle et son boat captain Erwan Lemeilleur ont donc installé un mât de fortune sur le bateau pour alterner avec le moteur pendant le convoyage.

Repartis dimanche 2 au soir de Cascais, Savéol devrait pointer son étrave à l’entrée du chenal de Port Olonna aux Sables d’Olonne dimanche 9 décembre, à 14h30 (marée haute), au même moment que Jérémie Beyou et son Maître CoQ. Outre son immense frustration de ne pas avoir pu mener à bien son tour du monde, Sam souhaite, par son arrivée aux Sables, « boucler la boucle » et achever son Vendée Globe entourée des siens avant de se tourner vers l’avenir. 
Après consultation des co-partenaires, Xavier David, project manager de Samantha Davies, assure « ressentir une forte mobilisation pour permettre à Sam de remettre un mât sur son bateau au plus vite afin qu'elle puisse reprendre l’entraînement en vue de la saison IMOCA 2013 et se projeter vers de nouvelles aventures ambitieuses à plus long terme ».

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/7/samantha-davies.html

under: SAMANTHA DAVIES / Savéol

Nous avons désormais passé le Cap Finisterre et nous sommes dans le Golfe de Gascogne, la toute dernière ligne droite avant d’arriver!
 

Il nous reste 360 milles marins avant d’atteindre les Sables d’Olonne… Un coup d’œil à mon Maxsea suffit à me rappeler les conditions qu’on a du affronter ici même au départ du Vendée Globe, il y a un mois. Cette fois-ci, Savéol et moi allons mettre à peu près trois fois plus de temps pour parcourir la même distance vu que notre mât est trois fois plus court. La logique mathématique est respectée 🙁 Grâce Pôle Finistère Course au Large et au solent de Figaro qu’ils nous ont prêté, notre configuration de voile est différente aujourd’hui. Il est actuellement droit mais quand le vent sera plus fort, on le mettra de profil à la place de la voile de Madère qui est malheureusement en lambeaux. Il faut dire qu’elle était assez vieille et usée. J’ai ouvert le paquet "repas  surprise pour Noël” et les garçons avaient vraiment hâte de voir ce qu’il y avait à l’intérieur, et ils avaient sacrément faim, aussi. Et j’ai eu la joie de découvrir qu’il y avait trois petits puddings et un pot de Brandy Butter. Grande joie pour moi mais grosse déception pour les garçons car les Français détestent le pudding ! Moi, je vais me régaler car même si ce n’est pas Noël, j’ai quelque chose à fêter : le passage du Cap Finisterre !

 

Mais heureusement pour les garçons, il y a plein d’autres plats de gourmets qui les attendent, ils ne vont donc pas mourir de faim. Ca tombe bien, car nos tentatives de pêche n’ont pas été très fructueuses. Nous avons attrapé un énorme poisson mais il était tellement gros que la ligne a cassé et que le poisson est parti avec les supers appâts de Seb. Il lui en reste et cet échec l’a motivé pour persévérer. On va bien finir par pouvoir manger des sushis !    

 

Seb et Gerald se reposent car demain, c’est le grand jour, nous allons tester la voile de kite et mous avons une sacrée pression vu qu’on en attend beaucoup. On vous tiendra au courant de nos progrès! 

 

Sam x

 

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/7/samantha-davies.html

under: SAMANTHA DAVIES / Savéol

En pleine remontée vers la France via Cascais, Sam Davies, à bord de Savéol, vient d’avoir une idée, non loin du port portugais : « A 24 milles de Cascais on se retrouve dans la rail montant des cargos. Et on s'est dit que peut-être là on peut faire du " stop " parce que ces cargos vont sûrement monter vers la France… Malgré le panneau et notre bonne volonté, pas de résultat pour l'instant. Mais on ne baisse pas les bras. Peut-être que si Erwan (ndlr : Le Meilleur, son boat-captain) se cache à l'intérieur et que je me mets en minijupe toute seule sur le pont avec mon panneau, on aura plus de résultat… A suivre. Bises. Sam. »

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/7/samantha-davies.html

under: SAMANTHA DAVIES / Savéol

Bonjour!

Encore 176,1 milles avant d’atteindre Cascais, la première étape de notre très long voyage jusqu’à la France. Le vent s’est enfin calmé, on peut donc envisager des trajectoires plus directes. La mer étant très agitée, Savéol tape contre les vagues, même à 5 noeuds! Sans notre mât et nos voiles d’origine pour le stabiliser, le bateau n’est pas très confortable…

La bonne nouvelle, c’est que nous avons pu beaucoup dormir et j’ai même commencé à lire des livres électroniques sur mon Kindle.

Ce matin, je me suis fait une petite salade de fruits frais (oranges et pamplemousse) et c’était délicieux. Voilà bien une chose que je n’aurais jamais faite si j’avais encore été en course, je profite de la situation et je m’offre ce petit luxe. Le soleil brille et le pont est enfin sec, ça fait du bien, même si le bateau tape beaucoup. Nous recevons régulièrement la visite des dauphins qui sont manifestement surpris de repérer un IMOCA 60 de pieds grâce à sa quille et de voir qu’il avance doucement et surtout en faisant autant de bruit! J’utilise l’endoscope pour les regarder jouer sous le bateau, autour de la quille!

Aujourd’hui, je me suis dit qu’on aurait vraiment dû acheter du matériel de pêche à Madeire parce que notre vitesse actuelle est idéale pour pêcher ! Ceci dit, on n’aurait pas été beaucoup plus avancés avec du poisson frais vu que notre cuisine n’est pas vraiment bien équipée (ni frigo, ni citron ni poêle…). Après tout, on est peut-être mieux sans poisson!

A demain pour d’autres infos,

Sam. 

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/7/samantha-davies.html

under: SAMANTHA DAVIES / Savéol

« Salut tout le monde,

Savéol et moi sommes de nouveau en mer. Mais cette fois avec un autre challenge, celui de regagner la France sans mât.

Merci à tous mes nouveaux amis de Madère, ainsi qu’Erwan, Romain et Julien pour leur travail fantastique. Nous avons remis Savéol en ordre de marche en deux jours et nous avons même trouvé un mât cassé que nous utilisons maintenant comme un gréement de fortune.

Un grand merci au Club del Mar de Funchal, en particulier Hugo et Joao qui se sont très bien occupé de nous.

Nous avons pris le mât de Canical en partant, donc hier après-midi, nous avons travaillé dessus et nous avons réussi à l’installer avant la tombé de la nuit. En l'absence de vent la nuit dernière, nous avancions au moteur, et ce matin nous avons mis nos première voiles en place ! Nous avons le foc de Savéol, plus une voile de laser (un petit dériveur en solitaire) que l’on nous a donnée à Madère. Avec ces donations nous avons plus de vieilles voiles, mais cela devrait faire l’affaire pour le moment car nous attendons beaucoup de vent aujourd'hui et de demain.

Malheureusement demain nous avons des vents contraires, de sorte que nous ne savons pas si nous parviendrons à avancer…. on croise les doigts ….. mais après ça nous devrions avoir une conduite plus souple en direction de Cascais.

Je suis totalement bouleversée et j'ai eu quelques bonnes nuits de sommeil, et pour la première fois depuis le début du Vendée, j'ai sorti mon super sac de couchage et mon oreiller. C’était super agréable de dormir ici en bord de mer. De même, les conditions difficiles de cette première semaine de Vendée Globe m’ont empêchées de me nourrir correctement, et j'ai donc découvert toute la bonne nourriture que j’avais emportée à bord et que je n’ai pas eu le temps d’ouvrir !

Plus de nouvelles bientôt de Sam, Erwan et Savéol – à 356.5 milles nautiques de Cascais ! »

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/7/samantha-davies.html

under: SAMANTHA DAVIES / Savéol

Revivez les temps forts du samedi 17 novembre, la 8e journée du Vendée Globe 2012-2013.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/7/samantha-davies.html

under: SAMANTHA DAVIES / Savéol

Jeudi 15 novembre à 19h45 (heure française), Samantha Davies a signalé son démâtage à la direction de course du Vendée Globe et son équipe. Au moment de l'incident, Sam se trouvait à l'intérieur du bateau, tribord amure au largue avec des conditions de vent de 35 nœuds dans un grain et une mer croisée très dure. Alors qu'elle s'apprêtait à sortir sur le pont pour prendre un 3ème ris ; elle a entendu un bruit puis a senti le mat tomber coté bâbord. Ne pouvant intervenir immédiatement pour couper le gréement dans ces conditions, elle s'est mise en sécurité à l'intérieur du bateau avec combinaison et matériel de survie en attendant un fléchissement du vent.
 
Aux alentours de 1h30 du matin, Sam a entrepris de libérer Savéol de son gréement en coupant les câbles, les écoutes et les drisses. Opération réussie. Au lever du jour, Sam procédera à un check du bateau avant la mise en marche du moteur pour faire route vers Madère. Actuellement, les conditions sont plus calmes aux alentours de 20 nœuds. Sam a pu se reposer et se porte bien.
 

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/7/samantha-davies.html

under: SAMANTHA DAVIES / Savéol

Bonjour à tous!

Eh bien, le Golfe de Gascogne a été relativement « sympa » avec nous!!

Nous n’avons pas eu les 58 nœuds rencontrés lors des 48 premières heures de course de la dernière édition du Vendée Globe cependant, nous avons eu une série de gros grains et le vent nous a livré toutes ses forces, de 7 à 45 nœuds (dans le plus fort du grain).

Donc, comme vous pouvez l'imaginer, il est difficile d'obtenir la meilleure combinaison de voiles possible.

Je la joue sécurité en gardant la voile la plus petite avec toujours le risque de nouveaux grains.

La vie à bord est un peu humide, Savéol alterne entre le sous-marin, travers aux vagues géantes ou bien la cabine de douche avec une pluie torrentielle glacée!

Le temps de repos est limité car je suis constamment en train de régler les voiles pour suivre ces conditions instables avec aussi un œil sur le trafic!

Mais il est vraiment très agréable d'être ici avec autour de moi quelques concurrents. J’espère aussi avoir le plaisir de voir le Cap Finisterre plus tard dans la journée.

Sam

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/7/samantha-davies.html

under: SAMANTHA DAVIES / Savéol

Entrez dans les coulisses du bateau Savéol. Visite guidée en vidéo.

http://www.vendeeglobe.org/fr/fiche-skipper/7/samantha-davies.html

under: SAMANTHA DAVIES / Savéol

Older Posts »

Categories